Le gainage est une pratique qui s’associe à tous les sports et disciplines sportives. Depuis un certains temps, les sportifs et les personnes qui veulent affiner leur silhouette se lancent de plus en plus dans cette activité qui permet de raffermir les muscles et d’éviter d’avoir des bourrelets. Le gainage permet en effet, de stabiliser le corps en renforçant la tonicité vers les extrémités.

Pourquoi faire du gainage ?

Quel que soit votre niveau en sport, le gainage est une pratique essentielle. Il accompagne les séances de musculation et doit être intégré dans votre planning d’entrainement. Il renforce ainsi, votre musculature après une série de pompes, de squats ou encore, après avoir renforcé vos muscles abdominaux. Dans ce cas, le gainage va vous mettre en isométrie pour bloquer et contracté les muscles sur toutes les parties de votre corps. Et cela, en maintenant une position fixe sur un laps de temps, entre 30 et 60 secondes généralement, mais vous pouvez pousser l’exercice à l’extrême en se fatigant au maximum avant de relâcher. Comme avantage, le gainage est important, car il permet de renforcer la musculature qui se situe le long du tronc et celle qui se trouve en superficie. Vous aurez également un exercice qui permet de renforcer les muscles de l’abdomen en profondeur et insistant sur les obliques et les muscles transverses. La position de gainage permet aussi de se renforcer le dos et d’accentuer la tonicité au niveau des lombaires. Ce qui va vous permettre d’améliorer votre performance au sport en renforçant la tonicité de vos membres inférieurs et supérieurs, et les parties intermédiaires. Le résultat en sera que vous aurez plus de force en développant et en tonifiant le tronc.

Comment développer la pratique du gainage ?

Il est possible qu’en faisant du gainage, vous trouviez que vous n’avez pas trop d’endurance ou de puissance pour tenir longtemps. Sachez qu’il est parfaitement possible de progresser. Pour ce faire, limiter votre exercice de gainage à 2 fois par semaine, en faisant en sorte qu’il soit bien efficace. Durant ces 2 séances, faites un maximum de 3 séries en tenant au moins 1 mn. Dans ce cas, privilégiez également la position de base en vous appuyant sur les coudes et en maintenant votre corps bien droit, les pointes des pieds seules doivent toucher le sol. Après chaque série, prenez une petite pause de 30 min pour récupérer. Dès lors que vous vous sentez plus puissant et plus apte à progresser, variez vos positions de gainage. Dans ce cas, faites en sorte d’accentuer la situation de déséquilibre. Cela va vous permettre de travailler encore plus l’extrémité de vos muscles. L’astuce dans ce cas, c’est de réduire au maximum, mais petit à petit, les appuis qui vous tiennent en équilibre. Une fois cette étape passée, vous pouvez augmenter à la fois le nombre de séries, la durée du gainage par série ainsi que la fréquence hebdomadaire pour faire du gainage. Dans tous les cas, évitez de faire des séances sans pause. La pause permet aux muscles de reprendre et aux cellules musculaires détériorés durant vos entrainements, de se remplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *