Vous avez retourné la question mille fois dans votre tête. Vous vous êtes documentée autant que vous le pouviez. Vous avez bien sûr consulté votre médecin et vous en avez longuement discuté avec votre mari. Maintenant, vous avez pris votre décision : vous accoucherez sans péridurale. Le choix vous appartient. Sachez cependant qu’il y a des femmes qui, comme vous, ont opté pour un accouchement sans péridurale, mais qui ont fait volte-face le moment venu. L’une des raisons est le manque de préparation.

Une bonne préparation est essentielle

Personne ne vous en voudrait si, le jour J ou plutôt l’heure H, vous changiez d’avis et vous réclamiez une péridurale. Si les douleurs sont trop fortes et que vous vous sentez trop faible, c’est certainement la meilleure solution pour que l’accouchement se déroule dans les meilleures conditions. Dites-vous bien qu’à tout moment, durant la période de travail, vous pouvez demander la péridurale et on pourra toujours vous l’injecter, sans que cela affecte votre bébé ou votre santé. Vouloir accoucher sans douleur est tout à fait légitime. Mais si vous voulez tenir bon et aller au bout de vos convictions, c’est-à-dire accoucher sans péridurale, préparez-vous longtemps à l’avance. Comment cela ?

Il est très important que vous appreniez à gérer la douleur. Il existe plusieurs méthodes pour y parvenir, dont la respiration. En effet, pendant les contractions, vous risquez de vous crisper et de retenir votre respiration. C’est certes une réaction tout à fait naturelle, mais non bénéfique pour vous. Eh oui, ce réflexe augmente la douleur. Donc, dès maintenant, apprenez à respirer de façon fluide. Autrement dit, apprenez à vous détendre, à relâcher la tension et vos muscles. C’est ce qui vous permettra de mieux gérer les contractions, donc, la douleur. Trouvez sur www.accouchement-naturel.com d’autres astuces pour mieux gérer la douleur pendant les contractions.

Suivez des cours de préparation au besoin

S’il le faut, suivez des cours de préparation à l’accouchement. Non seulement vous apprendrez comment se passe l’accouchement, comment doit être votre attitude pendant l’accouchement, mais vous saurez également de quelles manières travailler votre respiration avant l’accouchement, c’est-à-dire durant les contractions. C’est aussi lors de ces cours que vous aurez l’occasion de mieux connaître votre corps. On vous enseignera les multiples positions pour accoucher. Le jour J, vous pourrez tester celle qui vous convient le plus. Peut-être allongée, peut-être à quatre pattes, voire accroupie. Vous verrez avec votre sage-femme quelles sont les positions recommandées pour accoucher sans péridurale. Vous pouvez les essayer une à une pour voir celle qui vous aide à moins ressentir la douleur. Toute femme enceinte qui se prépare à accoucher sans péridurale doit toutefois savoir que la césarienne est toujours une éventualité. Même si votre grossesse se passe sans incident, même si le bébé est en pleine forme, si, le jour J, l’on constate que le cordon s’est enroulé autour de son cou, le médecin doit décider en urgence d’une césarienne. Dans tous les cas, une femme enceinte bien préparée en vaut deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *